STAGES PHOTO 2019

A L'AFFUT DE L'AIGLE IBÉRIQUE

Séjour en Espagne du 30 mars au 7 avril 2019 avec Objectif Nature

A l’affut de l’aigle ibérique
Un des rapaces les plus rares du monde

Longtemps considéré comme une sous espèce géographique de l’aigle impérial, l’aigle ibérique (Aquila adalberti) a été reconnu en 1996 comme une espèce à part entière. Sa répartition mondiale était limitée au sud-ouest de la péninsule ibérique et au nord du Maroc.
Suite à de nombreux tirs et empoisonnements, ces oiseaux avaient disparu de ces régions. L’épidémie de myxomatose des années 50 qui décima les populations de lapins, proies principales des aigles, contribua également à leur disparition.
En 1960 seuls 30 couples subsistaient encore au centre de l’Espagne.

Pour sauver cette espèce en danger extrême d’extinction, des mesures exceptionnelles ont été prises  telles que la protection des zones de nidification, l’aménagement des lignes électriques, la lutte contre les empoisonnements et la mise en place de points de nourrissage dans les zones pauvres en gibier naturel. L’élevage en captivité a permis de réintroduire près de 90 jeunes dans la nature.

Grâce à ces mesures les effectifs de cette espèce endémique remontent régulièrement et on compte actuellement plus de 500 couples dans le centre de l’Espagne et du Portugal. L’aigle ibérique reste cependant encore très vulnérable.

Début avril nous nous rendrons au centre de l’Espagne, dans une région sauvage de l’Estrémadure pour photographier cette espèce emblématique à partir de petits affuts équipés de glaces sans tain afin de ne pas perturber ces animaux.

Au cours de ce voyage d’autres espèces pourront être photographiées telles que l’outarde barbue, autre espèce très farouche devenue rare, l’aigle de Bonelli, les vautours fauves, moines et percnoptères ainsi que de nombreux autres oiseaux. Ceci grâce à des affuts spécifiques selon les espèces, tels que le bain d’oiseau ou l’affut flottant.

Rester enfermé pendant des heures dans une petite cabane peut s’avérer parfois éprouvant, mais c’est le seul moyen de pouvoir observer et photographier ces oiseaux exceptionnels à courte distance sans les déranger. Pour nous dégourdir les jambes, une journée sera réservée à la découverte de cette région sauvage du centre de l’Espagne proche de la frontière portugaise.

Les personnes intéressées peuvent consulter le programme détaillé sur le site d’Objectif Nature et je reste à votre disposition des informations complémentaires.


Détail du programme ICI

Affut flottant                                         Aigle de Bonelli                                    Affut aux aigles