ARBORESCENCE
Cette exposition présente une quarantaine de photographies d’arbres en noir et blanc de Gérard BLONDEAU qui évoquent les formes et les structures des arbres, de la vue d’ensemble au détail macro, de leur naissance à leur mort. Inspirée par ces formes, Sylvie CANCIANI a ajouté des notes de couleur en créant de longs kakémonos de papiers décorés à la colle sur le thème des écorces.

Les arbres occupent une place importante dans les créations photographiques  de Gérard Blondeau. Il a effectué de nombreuses animations nature en forêt de Montmorency, a participé à la création des livres  « L’arbre remarquable dans les Hauts de Seine », « Les arbres remarquables du Val d’Oise » et écrit « Les forêts du monde » chez Fleurus ainsi que divers livres sur la nature et la macro photo.

L’exposition a été présentée du 11 mars au 7 avril à la Briqueterie de Montmorency en complément des sculptures issues de terre de brique de Dominique GOHIN et des poèmes d’Alain ANDRIEU.

ARBORESCENCE


Depuis l’instant où la jeune plantule émerge de sa graine jusqu’au recyclage de la dernière molécule de bois, parfois quelques siècles plus tard, les arbres adoptent de multiples formes. 

Le rôle du photographe est ici de mettre en valeur et faire découvrir ces multiples aspect de l’arbre, qu’ils soient majestueux comme l’ensemble de la frondaison ou minuscule comme un détail de l’écorce.

Avec son dépouillement, et parfois la blancheur de la neige, l’hiver représente la  saison idéale pour découvrir l’architecture de ces géants du monde végétal.

Faire ressortir les multiples aspects de ces formes issus d’une croissance naturelle ou confronté à un traumatisme dû à des éléments extérieurs perturbant sa croissance. Le bois garde en mémoire les multiples incidents qu’il a rencontré auxquels il a été confronté au cours de sa vie : sécheresse, incendie, attaque de parasites, coupes excessives, blessures …

Par ses activités, l’homme cause souvent de multiples dommages à l’arbre. Parfois par ignorance, souvent par bêtise ou indifférence.
L’arbre lui procure pourtant de nombreux avantages : abri en été, production d’oxygène, de bois, de fruits, fixation des poussières, régulation hydrique…

Durant toute sa vie l’arbre accueille une biodiversité importante.
Une fois mort l’arbre conserve encore longtemps son architecture harmonieuse et de nombreuses années seront nécessaires avant que champignons, insectes, bactéries recyclent totalement son squelette.

Ainsi se poursuit le cycle immuable de la vie dont les molécules passent de corps en corps pour renaître à l’infini.
                                             °°°°°°

Quelques photos à découvrir sur le site de Gérard Blondeau


Les photos utilisées sur ce site ne sont pas libres de droit

CLIMAX étant partenaire de l'ANCV (Association Nationale des Chèques Vacances) vous pouvez régler les stages organisés par CLIMAX en chèques vacances.


Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 0